Formation continue : pourquoi choisir Sciences Po ?

Formation pour adulte

Fondée en 1872, l’Institut d’Etudes Politiques (IEP) autrement dénommé „Sciences Po“ attire toujours les étudiants. Cette formation pour adulte dont la renommée n’est plus à faire séduit les candidats ambitieux, pétris d’une profonde curiosité intellectuelle et d’une réelle motivation à changer le monde.

En quoi consiste cette formation professionnelle ?

Un solide bagage en culture générale lors du premier cycle

Le premier cycle d’une durée de trois ans correspond à la licence. Il dispense une formation généraliste destinée à offrir à l’étudiant un regard critique sur le monde. La formation continue compte de nombreuses disciplines regroupant l’histoire, les sciences humaines, la sociologie, les sciences politique, le droit, l’économie ainsi que la culture générale. La troisième année, passée à l’étranger, permet à chacun de déterminer de manière plus précise une future spécialisation au niveau du master. La formation entraîne les étudiants à acquérir une culture générale, une solide capacité d’analyse ainsi qu’une parfaite aisance à l’oral.

Une spécialisation en master les 4ème et 5ème année

Le second cycle correspondant à un master se déroule ensuite sur deux années. Il amène les étudiants à se spécialiser dans une branche comme l’administration, la finance, l’économie, la communication et l’information, les relations européennes et internationales. Possibilité est donnée aux étudiants de devenir avocats, journalistes, diplomates, magistrats, communicants ou cadres.

Un large éventail de débouchés

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette formation pour adulte ne forme pas uniquement de hauts fonctionnaires ou des politiciens. Les diplômés, en fonction de la spécialité qu’ils ont choisie, sont représentés dans la plupart des secteurs professionnels.

Les secteurs intégrables témoignent d’une extrême diversité et couvrent la quasi-totalité des branches du secteur tertiaire. Les carrières administratives restent cependant largement plébiscitées. Les IEP s’imposent comme une voie royale pour passer les concours de la fonction publique et notamment pour devenir haut fonctionnaire. Les étudiants sont préparés pour passer le concours d’entrée à l’ENA (Ecole Nationale d’Administration) ou l’INET(Institut National des Etudes Territoriales). La grande majorité des admis à l’ENA sortent de Sciences Po.

La formation professionnelle offre également un choix de débouchés variés dans le domaine du business et du conseil pour embrasser par la suite une carrière juridique, politique, journalistique (médias), dans le domaine des arts, de la culture, de la communication, de la recherche, de l’enseignement, des transports, de l’urbanisme ainsi que de l’humanitaire (ONG).

Les points forts de la formation Sciences Po

Une excellente ouverture intellectuelle

Quels que soient les centres d’intérêts de l’étudiant, la formation lui permet de s’intéresser aux sujets les plus variés et de développer sa curiosité intellectuelle et sa soif d’apprentissage.

La notoriété de la formation : un formidable atout sur un CV

La réputation des cursus Sciences Po n’est plus à faire. Moderne et cosmopolite, cette formation assure de bénéficier de la force des réseaux d’anciens élèves et se démarque de part son ambiance de celle de bon nombre d’universités françaises.

Avoir suivi cet enseignement constitue un point fort sur un CV ou une carte de visite. Les élèves l’ayant intégrée témoignent tous d’une forte ambition peu importe le domaine. L’école a vocation à former des leaders à fort potentiel et démontrant une profonde envie de réussite.

Une dimension internationale

Tournée vers l’international, la formation Science Po qui comprend pour chaque étudiant la pratique de deux langues vivantes a conclu des partenariats et conventions avec des universités étrangères. Elle prévoit dans son cursus une 3ème année d’études dans un campus international. Les études dans une université étrangère ouvrent l’esprit et constituent une incroyable opportunité de découvrir de nouvelles cultures. 

Comment faire pour passer son permis cariste ?
Reconversion : existe-t’il des formations rémunérées ?