Comment faire pour passer son permis cariste ?

permis cariste

Pour conduire légalement les engins destinés au déplacement des marchandises, vous pouvez passer le permis cariste ou seulement l’autorisation de conduite. En ce sens, cette autorisation vous donne le droit de manier lesdits engins uniquement au sein de l’entreprise dans laquelle vous travaillez. En revanche, ledit permis ou CACES cariste vous procure le droit de les conduire dans n’importe quelle entreprise. Si vous souhaitez suivre cette alternative, les informations suivantes pourront vous aider à mieux passer ledit permis.

Préparer le financement du permis

Afin de mener à bien votre projet, pensez aux différents moyens de financement du CACES cariste mis à votre disposition. En ce sens, différentes alternatives s’offrent à vous en fonction de votre situation professionnelle. À cet effet, les demandeurs d’emploi inscrits au Pôle Emploi peuvent dans certains cas bénéficier d’une aide pour financer leur projet. Pour ce faire, rapprochez-vous de votre conseiller pour connaître les procédures nécessaires, mais également les aides auxquelles vous avez droit. Dans certains cas, la constitution d’un dossier pour expliquer les détails du projet et de la formation envisagée s’avère nécessaire. Pour les salariés, ils peuvent financer leur formation CACES avec le CPF ou compte personnel de formation. Substituant au DIF depuis 2015, celui-ci est en effet crédité en euros à la fin de chaque année. Pour connaître le solde disponible, vous pouvez consulter votre compte sur le site du gouvernement. Sachez toutefois que pour en bénéficier, cela nécessite l’accord de l’employeur si la formation s’effectue sur le temps de travail. En outre, chacun peut toutefois financer son CACES avec ses fonds personnels si cela lui convient, et ce malgré son coût important.

Choisir la bonne catégorie

Avant de choisir une formation caces R.489, plus communément appelé permis cariste, tachez d’abord de bien définir vos besoins. En effet, le certificat d’aptitude à la conduite en sécurité R489 diffère selon le type de chariots de manutention concernés. Dans cette optique, vous pouvez demander un financement auprès de l’OPCO pour bénéficier de la formation CACES avec le CPF. En fonction de votre fonction au sein de l’entreprise, vous serez dès lors amené à choisir parmi les 9 catégories proposées. Conformément aux nouvelles recommandations de janvier 2020, la catégorie 1A correspond en ce sens aux transpalettes à conducteur porté. Autrement dit, cela vous prépare à la conduite des préparateurs de commandes au sol avec une hauteur de levée inférieure ou égale à 1,20 m. À l’opposé, la catégorie 7 vous permettra de conduire les chariots de toutes les catégories, et ce, sans activité de production. Cela concerne leur déplacement, leur chargement et déchargement sur porte-engins pour des essais, leur maintenance, ou pour des démonstrations. Sachez toutefois que cela ne s’applique pas aux chariots de manutentions concernés par d’autres recommandations CACES à l’instar des chariots tout-terrain (R.482).

Déroulement du test CACES

Pour obtenir votre permis cariste, rapprochez-vous de l’organisme testeur certifié (OTC) près de chez vous. En ce sens, cela concerne les entreprises et les organismes de formation certifiés par les organismes certificateurs accrédités par le Cofrac. Vous pourrez ainsi choisir une formation cariste grâce au CPF ou tout autre moyen de financement. Cela comprendra une formation théorique qui dure généralement 7 heures par jour. Cela vous permettra d’aborder les différentes questions liées aux caractéristiques de l’engin, aux règles générales sur la voie publique, etc. Après la théorie, la partie pratique vous accommodera aux différentes vérifications, aux règles de conduite… En tout, la durée du CACES peut durer jusqu’à 10 jours au maximum selon le type d’engin. Au terme de l’apprentissage, le candidat passera un test d’évaluation, tant théorique que pratique. En cas de réussite, vous recevrez le certificat d’aptitude qui vous permettra de conduire l’engin intéressé dans n’importe quelle entreprise. Sachez toutefois que vous devrez passer une formation de recyclage tous les 5 ans.

Formation continue : pourquoi choisir Sciences Po ?
Reconversion : existe-t’il des formations rémunérées ?